A dream come true

A dream come true. J’en rêvais depuis qu’il faisait la une des journaux avec Bernard Rappaz en 2010. Avoir la chance de voir un loup!

Ce dernier jour de juin, lors d’une balade initialement repérage des monticoles de roches, avec mon père, on voit une masse grise dévaler les pentes. Un coup de jumelle dissipa tous doutes, c’est bien le loup! La montée d’adrénaline ne se fit pas attendre!

Quelques photos de loin pour immortaliser la scène puis je calcule la trajectoire du lupus pour prédire où il sortira approximativement une fois à proximité.

Il passe dans un creux, je profite de ce moment pour courir vers un post où je pense croiser la trajectoire du loup. Gros dilemme, c’est un coup de poker, si je prends trop de risque le canidé me sentira et fera demi tour… Je me cache derrière une bute et j’attend de le voir passer. A cet instant le doute me hante, suis-je juste? a-t-il changé de direction? suis-je trop près?

 

Et là, le miracle ce produisit, je vois le loup passer à flanc de coteau à 100m de moi. Ça reste loin pour faire LA photo mais quelle scène! C’est la première fois que je vois un des grands prédateurs de Suisse, un souvenir qui restera à jamais gravé en moi.

 

 

Il continua sa route et disparaîtra quelques mètres plus bas, juste incroyable.

 

Tout euphorique je rejoint mon père qui était resté en retrait pour éviter de faire fuir le loup, merci à lui 🙂

 

Sur la route on croise les bergers du pâturages, je voulais leur faire la « surprise » de la découverte mais eux aussi avaient le canis dans les jumelles. Cela faisait bientôt deux semaines que les moutons avaient alpés et il n’y avait pas eu de traces de loup. Les bergers espéraient pouvoir laisser les moutons libres dans l’enclos la nuit. Avec le prédateur dans les parages, il n’y a pas de prise de risques possible, les moutons doivent être rentrés et surveillés toute la nuit.

Malheureusement en rentrant les moutons, l’un d’entre eux manquait à l’appel…

Les analyses ADN sont en cours pour confirmer ou infirmer que les morsures sur l’agneau sont bien celles d’un loup.

Le bonheur des un ne fait pas forcément le bonheur des autres. Pour ces paysans passionnés (non professionnel) les contraintes pour le maintient d’un troupeau augmentent drastiquement. Pour en citer quelques une: présence d’un berger 24/24, maintient du bétails dans des zones plus restreintes et mieux protégées la nuit, utilisation de lampes flashantes pour dissuader le loup la nuit (vive la pollution lumineuse). Après discussion avec eux, ils comprennent que dans le future ils devront cohabiter avec les grands prédateurs. Aujourd’hui ils auront perdu un individu mais l’année passée ce sont 12 moutons qui on trépassé en une nuit. Ces amoureux des moutons élèvent leur espèce emblématique « schwarze nase » pour des concours de beauté, un individu tué par le loup peut anéantir tout un travail sur le pédigré sur plusieurs générations. Non, les indemnisations ne permettent pas de récupérer cette perte malheureusement. C’est pourquoi les plus beaux béliers sont amenés ailleurs pour passer l’été, le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Une autre problématique au niveau de la biodiversité, si la pression sur leur troupeau est trop forte, ils délaisseront le lieu. Voici une de leur citation lors d’une discutions avec eux: « on les élève par plaisir, si les contraintes sont trop grandes, autant tout vendre, planter un parasol et boire une bière au soleil ». Il faut savoir que les troupeaux broutant les pâturages permettent d’éviter une forestation des pâturages. Sans mouton, la foret reprend ses droits et c’est une perte considérable pour la biodiversité car beaucoup d’animaux sont liés à ces milieux. De plus en plus de pâturages disparaissent dû à la diminution du bétails. Malheureusement le retour du loup ne risque pas d’arranger les choses.

C’est un sujet à débat, tout n’est pas tout noir ni tout blanc mais gris comme la plupart des choses. J’espère que la cohabitation se fasse au mieux pour le bien de tous.

Dans tous les cas, je suis comblé après cette rencontre. Un instant magique et j’espère pouvoir le remettre en boite à l’avenir.

J’espère que cet article, qui j’espère ne sera pas trop polémique, vous aura plus.

Bonne soirée.

 

*svp remplissez toutes les cases. Merci!