retour sur le sony a99II

Bonjour, J'ai enfin reçus mon tant attendu a99II. Cela doit faire maintenant 3ans que je l’attendais. Ma pratique photographique est orientée nature, autant animalier que paysage. Pour ces pratiques il me faut un boitier typé réflex pour une bonne prise en main avec de longues focales ainsi que pour les spécifications en terme d'af. Aspect extérieur, ergonomie Le a99II est plus compact que son prédécesseur a99 mais tout de même plus lourd. Ses dimensions se rapprochent d'un a77II. Je ne vois pas de grand intérêt à ce changement de format, le boîtier a une moins bonne prise en main que son prédécesseur avec de longues focales et ses « formes » son moins sexy que celle du a99. Après quelques un mois d'utilisation je ne trouve pas que le combo 500f4 + a99II soit déséquilibré. Cependant il m'arrive de porter le a99II avec le 24f2 (sans courroie) 3-4h d'affilées et là l'ergonomie du a99II pèche un peu car ma mains est crispée pour le maintenir (ce n'était pas le cas avec le a99). Avec ce format il n'est pas possible d'utiliser le grip du a99 mais celui du a77II. Ainsi il n'est plus possible d'avoir 3 batteries car le grip du a77 sacrifie l'emplacement d'une batterie. Un retour en arrière assez incompréhensible étant donné que les EVF consomment beaucoup (le a99 sera donc le seul boîtier à pouvoir contenir 3 batteries). La prise en main reste néanmoins très bonne mais il est toujours difficile d'accepter des retours en arrière. Dans les gros changements d'ergonomie on peut noter le joystick devenu plus court ce qui surprend au début. Mais avec le temps on s'habitue et se contrôle assez bien (même avec de gros gants). Pour le reste c'est égal au a99. Il y a un cran pour bloquer la molette des modes, les mêmes boutons, l'écran LCD sur le dessus qui n'affiche toujours pas les iso, double molette, double slot SD (possibilité d’écrire sur les deux cartes pour plus de sécurité, séparer raw et jpg ou photo et vidéo), écran orientable dans tous les sens (très pratique pour de la macro, affût au ras du sol, utilisation sur trépied ou pdv au-dessus de sa tête (il n'est toujours pas possible de l'éteindre complètement lors des prises de vue)). Le viseur est plus proéminent que sur le a99, il ressort plus. L'evf est vraiment très grand (presque trop pour moi, j’ai de la peine à voir les coins), et l'on peut afficher pas mal de réglage avec le bouton FN ce qui est très pratique. Une des grandes révolutions de sony avec le a99II sont les menus refait et sensé être plus claires. Je ne le trouve pas vraiment plus claires… Il y a des options photos dans l’onglet vidéo, pour formater la carte SD ce n’est pas dans l’onglet carte. Il est encore très fouillis. L’avantage c’est que la personnalisation est très poussée. Il est possible d’avoir beaucoup de raccourcis avec le menu FN ou avec les touches personnalisables ce qui évite de se perdre dans le menu gigantesque. Il faut juste prendre le temps de se pencher dans les menus pour tout configurer aux petits oignons et faire ses propres tests pour certains paramètres. Je vous conseille de bien personnaliser le menu FN pour ne pas perdre du temps dans le menu pour changer des paramètres (stab on/off, vitesse min en mode A, possibilité de changer de slot de carte) Il y a plusieurs mémoires (3 physiques et 4 soft) très pratique car il y a passablement de réglages possibles, l’utilisation des mémoires est un réel gain de temps). Le a99II est capable de faire 12images par seconde avec les 42mgpx ce qui est une belle performance. Le lag a été minimisé lors des rafales ce qui est un bon point pour le suivit de son sujet. L’appareil n’est plus totalement figé lorsqu’il enregistre des images, il est possible de visualiser les dernières photos prisent et de zoomer dans l’image pour contrôler la map ou autre lors du transfert des images sur la carte SD. Lorsque l’on zoom dans l’image, la zone agrandie est à l’endroit où la map a été faite (contrairement au a99 qui zoomait au centre). D’autres options intéressantes pour faciliter la prise de vue ont été implémentées. Notamment le retardateur avant une prise de brackétée. Très pratique si comme moi, il vous arrive fréquemment d’oublier votre trépied ou que vous voulez limiter le flou de bougé sur trépied lors du déclenchement. Sony a fait le choix de ne pas implémenter le mode silencieux sur son flagship monture A. Un choix assez difficilement compréhensible surtout que c’est une option vraiment très intéressante pour les photographes voulant se faire discret (reportage, street, mariage, animalier, théatre). J’espère encore qu’une maj puisse implémenter cette option (car le capteur est très proche du a7rII). D'autre évolution amenée par la gamme 7 n'ont pas été mise dans le a99II, par exemple la recharge par USB. Il n'y a pas non plus le système d'applications (uniquement en monture E). Qualité d'image Les détails à iso 100 en crop 100% sont juste hallucinant. Dès que la sensibilité augmente un peu (400iso) on perd les détails fins mais la qualité d'image reste très bonne jusqu’à 6400ISO, au-delà il faut traiter le bruit. La dynamique du capteur est très bonne. Il est facile d'augmenter cette dynamique en faisant un braketing de 3 images sur 2IL puis les assembler sur LR par exemple. Cependant les images du a99II sont très lourd et l'ordinateur va souffrir pour faire l'assemblage. Pour vous donner un ordre d'idée (i7, 16go de ram), un braketing avec 3images c'est 5min d'assemblage, panorama de 7 images braketée sur 3 images c'est 50min d'assemblage et un pano de 18images c'est 30min. Il faut donc avoir beaucoup de patience pour traiter ses images. Il est aussi possible de shooter en RAW non compressé. Utile si vous faite de la photo d’astronomie il me semble. Dans les autres cas le gain est assez limité (les fichiers sont bien plus lourd et l’ordinateur ram déjà assez ainsi). stabilisation La stabilisation est passée de 3 axes à 5axes ce qui permet théoriquement de gagner 4,5diaf. La stabilisation est active lorsque l’on presse à mi-course sur le déclencheur. C’est très pratique d’avoir la visée stabilisée. La stab est aussi diablement efficace en vidéo ! L’augmentation de la densité de pixel rend le boitier plus sensible au micro flou de bougé. Je conseille de ne pas descendre en dessous de 1x la focal en vitesse minimal. Je me suis fait avoir lors de mes premiers panorama… Comme pour la gamme a7 il est possible de paramétrer la stab pour des objectifs non reconnus par le boitier. Il est vrai que l’on ne met pas autant de vieilles optiques sur un a99II que sur un a7 mais c’est une option fort pratique si vous utilisez des objectifs sans contact électrique (M42, samyang, venus) autofocus L'autofocus du a99II est vraiment très rapide. Il accroche bien. On peut paramétrer la sensibilité de l'af, ainsi l’af ne décochera pas lorsque le sujet passe derrière une branche par exemple. Parfois l'af est trop rapide et n'accroche pas sur le sujet en faible luminosité (malgré sa sensibilité à -4IL) alors que le a99 dans ces conditions se mettait en af lent pour ne pas louper la cible. J'ai testé les deux boîtiers dans les mêmes conditions et ou le a99 crochait le a99II crochait aussi (le a99II fait plusieurs allers-retours rapides sans trouver la cible alors que le a99 le trouve tout de suite mais en allant très très lentement. Les deux se valent...). On peut espérer une mise à jour du boitier qui implémentera un af moins rapide lorsque la luminosité vient à manquer afin de pouvoir exploiter ces -4IL. Le a99II a énormément de collimateurs, c'est vraiment impressionnant. J'ai testé les collimateurs avec uniquement l'af par détection de phase sur le capteur mais ceux-ci ont beaucoup de peine en faible luminosité et ne sont pas aussi fiable et rapide que les collimateurs avec af de phase sur le capteur dédié. J'ai fait le choix dans les menus de pouvoir sélectionner uniquement les collimateurs sur le capteur dédié (bleu) et garder les autres comme aide. Ainsi on obtient le meilleur des deux mondes. La zone couverte par les collimateur classique (bleu) et suffisante pour ma pratique. Basiquement il faut que je puisse avoir un af précis et fiable dans chaque tiers et au centre. On trouve deux type d'af intéressant. L'af permettant de choisir une zone de collimateur. Cependant les zones sont larges de ce fait si votre sujet et petit dans l'image l'af risque de crocher en dehors du sujet. Le mode af que je trouve le plus intéressant est l'af local avec des collimateurs autours de celui-ci qui aide à la mise au point. Ce mode permet de faire le point même si l'on tremble un peu et que l'on dévie de notre sujet. Les collimateurs aide à faire le point lorsque les conditions sont mauvaises. Il est aussi possible d'activer le suivit d’objet. Comme pour le a99 il est possible de désigner son sujet, le verrouiller puis l'af ce fera toujours sur ce sujet. Cette manière de faire est relativement lente car il faut faire plusieurs manipulations. Cette option peut être directement intégrée avec l'af classique. Lorsque le point est fait, le boitier identifie le sujet et le verrouille et le suivra partout dans le cadre en utilisant tous les collimateurs. Cette option est vraiment intéressante sur le papier mais en pratique c'est moins évident et le suivit par vite dans les choux et le boitier perd le sujet. Il faudrait tester si c'est efficace dans des cas particuliers tel qu'un vol d'oiseau sur ciel bleu uni ou un sujet sombre sur de la neige. Une grosse amélioration a été faite au niveau de l'autofocus et la personnalisation des paramètres d'AF se rapproche des leaders dans le domaine. Micro-réglage Je tiens à vous tenir attentif aux micro réglages. Sur un capteur sur pixélisé tel que le a99II ce point ne pardonne pas. Vous aurez un manque de piqué évident sur toutes vos images si les micro réglages ne sont pas fait correctement. Cela peut être très frustrant. Sony a amélioré le système de micro réglage, il est possible de régler la valeur au centre ainsi que dans les coins au deux valeurs extrêmes de focales d'un zoom. résistance au froid testé par un froid de -26° après 3h de temps ces symptômes sont apparu - La colorimétrie de l'écran pars sur le jaune, visible au départ lorsque l'écran est sombre mais par la suite c'est aussi visible lorsque l'écran est clair - les batteries sony original tiennent durent moins d'une minute chargée à 100% dans l'appareil - Si les batteries sont dans une poche chaude elle tient environ 5min - l'appareil s'allume tout seul durant 2-3secondes et affiche batterie vide même si l'apn est sur off Il doit y avoir un problème avec l'appareil car ce jour là on été 4 photographes qui n'ont pas eu de problème (fuiji, nikon et un pentax). C'est assez dommage de ne pas pouvoir faire confiance a un appareil de cette carrure pour faire des images dans de mauvaise condition. Je n'avais jamais eu de problème avec mon a700 ou sony a99. Conclusion C’est une grande avancée par rapport au a99 mais j’ai l’impression que sony n’est pas aller à fond pour mettre tous ce qu’ils avaient sous la main ou essayer d’innover. Ils ont joué la carte de la sécurité avec des composants qu’ils maîtrisaient bien. Mais ce n’est peut-être pas plus mal ? Expérimenter sur la série A7 se renouvelant plus rapidement et lorsque la techno est mature ils l’implémentent dans la monture A ? Le gros point négatif pour moi est le fait qu'il n'ait pas implémenté l'obturateur silencieux dans ce modèle. La technologie pour existe il n'y a pas vraiment de raison. Cela serait un gros plus pour de la photographie animalière. Le déclenchement du a99II est aussi bruyant que celui du a99. Peut-être peut-on espérer une maj de ce coté-là? Pour la qualité d'image et ses performances je n'ai rien à dire. C'est un boitier avec un AF très réactif sur les objectifs qui vont bien et une qualité d'image bluffant à faible iso pour les paysages. Il permettra de grands tirages !   Un petit récapitulatif Plus - très bonne qualité d'image - grande dynamique - permet de grand tirage - les traitements locaux sont facilité - af très rapide - af personnalisable - grosse couverture avec les collimateurs - personnalisation du menu rapide FN - personnalisation de beaucoup de boutons - grand evf - avantage lié à l'evf vs ovf (zebra, horizon, peaking) - rafale importante et buffer empêchant une paralysie de l'apn - stabilisation 5axes - possibilité d'avoir un service premium pour 100€ (réparation gratuite, apn de rechange) moins - prix - prise en main en retrait - gain en haut iso limité (12'800) - plus sensible au flou de bougé - pas d'af "lent" par faible luminosité - pas d'obturateur silencieux - mauvaise résistance en faible température - pas de grip avec 3 batteries - pas de flash intégré (pas de prisme avec l'evf) - pas d'alimentation externe via usb - pas de système d'application comme sur la série 7 (filtre gradué, time laps) - obliger de passer via un smartphone pour avoir la position GPS   On se quitte avec un petit album avec des images prisent avec le a99II. http://apvl.ch/album-blog-a99ii/  
Détails

Creux du Van

Bonjour, Je suis inscrit sur quelques forums (que vous pouvez trouver dans l'onglet "lien" du menu) et une sortie a été organisée. Cette sortie à eu lieu au Creux du Van dans le canton de Neuchâtel. Un très beau lieu avec de beaux paysages mais aussi une belle diversité animale. Ce fût un weekend très intense, autant photographiquement que niveau apéro :) Je vous laisse découvrir le Creux-du-Van au travers ces images: http://apvl.ch/creux-du-van/  
Détails

tour en montgolfière

Bonjour, (deutscher Text folgt)   MISE A JOUR: J'ai pu faire un deuxième vol plus tactique dans les alpes avec de la neige à Chateaux-d'oex. Les images ont été ajoutées dans l'album plus bas.   Un petit article avec un peu de retard, mon nouvel appareil photo m'a empêché de publier plus tôt. J'essayerais de me rattraper ces prochains jours en publiant quelques nouveaux articles. J'ai eu la chance de pouvoir participer à un tour en montgolfière organisé par "la boite a photo" à Conthey. Une première pour moi, une superbe expérience! Pouvoir folâtrer entre ciel et nuage au soleil couchant dans le plus grand des silences... Une expérience à vivre assurément! J'en ai profité pour baptiser mon nouvelle appareil et je partage avec vous ces quelques images prisent durant le vol. http://apvl.ch/montgolfiere Bon visionnage Guten Tag, Ein neuer Artikel mit ein bisschen Verspätung. Mein neuer Fotoapparat hat mir das Leben schwerer gemacht... Ich werde in den nächsten Tagen,mehrere Artikel veröffenltichen :) Glücklicherweise konnte ich eine Reise in einem Heissluftballon machen. Es war das erste Mal. Es war echt spannend, zwischen den Wolken und dem Himmel zu fliegen, in der Stille des Sonnenuntergangs. So etwas muss man einmal in seinem Leben erleben ;) Es war ein super Moment um meinen neuen Fotoapparat aus zu probieren. Hier unten können sie die Bilder anschauen ;) http://apvl.ch/montgolfiere  
Détails

Tour de suisse & architecture

Bonjour à tous, Cet été j'ai profité pour sortir de ma zone de confort et m'adonner à un autre style de photographie. La photographie d'architecture! J'ai tenté d'avoir une autre approche et vous montrer ces bâtiments modernes sous un autre angle. J'espère que cette petite exception sur mon site vous plaira (seulement visible dans cet article), je vous laisse découvrir les images. http://apvl.ch/archi/ Évidement j'en ai aussi profité pour capter quelques paysages de Suisse lors de ce nouveau périple. Les images sont visibles dans cet album: http://apvl.ch/galerie/tour-de-suisse/ J'espère que mon petit road trip de l'été 2016 vous plaira, bon visionnage ;)
Détails

voie lactée

En ces débuts de vacances, j'ai profité des nuits dégagées et d'une lune optimale pour aller photographier la voie lactée. Deux lieux en deux jours avec 4h de sommeil cumulé, de quoi en garder un bon souvenir. http://apvl.ch/milkyway/ Bon visionnage ;)
Détails

coup de gueule d’un lagopède

Le lagopède, un oiseau mythique de nos montagnes. Un des seuls oiseaux à pouvoir vivre vers 4000m d'altitude toute l'année avec la niverolle alpine. Cet oiseau étonnant a su s'adapter aux rudes conditions météorologiques de nos latitudes. Voici quelques images du lagopède a différents moments de l'année: Bon visionnage. http://apvl.ch/variation-lagopede/ Je vous laisse avec un coup de gueule d'un lagopède que j'ai croisé en novembre 2015. Depuis 150 millions d'années mes ancêtres ce sont adaptés à l'évolution de la terre, à ses prédateurs, à son climat rigoureux. De descendant en descendant je me suis perfectionné dans l'art du camouflage pour passer inaperçu. Ma chaire et bien appréciée par les renards et les aigles (et les hommes). Pour survivre, avec le temps, j'ai remarqué que lorsque le sol devenait tout blanc et froid et les jours plus court, mes congénères pâles survivaient plus facilement. J'ai eu la constatation inverse lorsque les jours devenaient plus long. Avec le temps je me suis calqué sur le cycle des jours pour effectuer ma mue pour changer mes plumes couleurs de roche pour des plumes blanches neige. Je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée, le lièvre variable ou l'hermine m'ont copiés et ont aussi utilisés ce subterfuge pour tromper l'oeil aiguisé de l'aigle. J'ai même effacé toute trace d'odeur pour que le renard rusé ne me trouve pas ainsi que ma progéniture. Cependant l'heure est grave, lorsque les jours deviennent plus cours et que mon pelage commence à ce transformer la poudre blanche n'est pas encore là. Je me sens comme mis à nue et je suis obligé de monter plus haut en altitude pour trouver de la neige afin de me dissimuler. Aujourd'hui je suis sur une petite montagne. Elle ne fait que 2750m de haut. Je suis à mi-novembre et le seul endroit ou je peux trouver de la neige pour me cacher se trouve à 10m du sommet sur la face nord... Mes congénères sur d'autres montagnes plus petites ce sont fait repérer par l'aigle dans cet ammat de cailloux sombres. Chaque hiver je dois monter un peu plus haut si je ne veux pas disparaître. Cependant les montagnes ne sont pas indéfiniment hautes et le réchauffement climatique est bien plus rapide que ma capacité d'adaptation qui dure des milliers d'années. 2°C en 1 siecle? c'est peu pensez vous? Pour moi c'est 350m de plus à monter pour survivre. Je vais devoir trouver une montagne à 3'000m de hauteur si je veux un future prospère pour ma descendance. Malheureusement aux alentours, la plus haute montagne, n’atteint juste pas 3'000m :S Chez nous il y a des bipèdes qui nous observent et qui nous étudient. A ce que j'ai entendu ils font des recensements des oiseaux nicheurs. Il y a eu un recensement entre 1972 à 1976 et un deuxième entre 1993 à 1996. Notre espèce à totalement disparu de 16 carré kilométriques (1km sur 1km) depuis 1976. Cette année ils font un troisième recensement. Je n'ai pas encore entendu les chiffres définitifs qui tomberont en 2016 mais ce n'est pas très réjouissant :S Avant on ne me voyait pas car j'ai une capacité hors du commun pour le camouflage mais bientôt on ne me verra plus de part ma rareté. Voila mon petit coup de gueule et pourquoi j'ai l'air si agressif sur cette image. Je ne vais pas m’étendre plus longtemps car je pourrais encore parler de ces fous qui foncent sur moi avec de larges planches aux pieds ou encore de ces renards bizarres lié d'amitié avec les bipèdes qui nous pourchassent et nous épuisent. J'espère vous avoir appris plus de chose sur moi et peut être que vous prendrez conscience de mon dilemme. Une petite vidéo pour conclure https://youtu.be/K8jA72kDyL4 Merci pour votre visite :)
Détails