affût couché HOKKI: premières impressions

Bonjour, Cela fait quelques années maintenant que j'utilise régulièrement du matériel Tragopan lors de mes sorties photographiques. Pour ceux que ne connaissent pas là marque, c'est une entreprise française qui fait du matériel spécifiquement pour les photographes animaliers. Ils sont spécialisés dans les grands sac photo permettant de transporter de longues focales ou dans des affûts dédiés à la photographie (la concurrence est plutôt dédiée à la chasse, l'ergonomie n'est pas la même). J'ai beaucoup apprécié leur affût V5 avec extension pour bivouaquer. Je l'utilise essentiellement pour des affûts sur plusieurs jours dans des conditions pas toujours très évidente avec pas mal de marche d'approche pour arriver sur le spot. Ce nouvel affût couché Hokki ma tout de suite intéressé car l'extension pour bivouaquer est directement intégrée à l’affût. Il est plus compact et donc plus discret, il est aussi plus léger. Il me semble mieux coller à ma pratique photographique. Je suis donc parti à Montier au stand Tragopan pour repartir avec un affût couché Hokki. Je n'ai pas encore eu le temps de vraiment le tester en condition réel mais je vais déjà vous donner mon premier ressenti sur cet affût, faire une comparaison avec son grand frère la V5 ainsi qu'un petit unboxing en time laps :) Si vous voulez des infos supplémentaires, dites le moi et j'essayerais de vous répondre du mieux que je peux. Voici pour commencer une petite vidéo en time laps présentant rapidement l'affut Hokki: Ce petit affût m'a tout de suite plus par sa légèreté. Lorsque je pars en affût au tétras lyre par exemple, j'ai plus de 500m de déniveler à faire dans la neige. Le poids se fait tout de suite ressentir. Pour comparaison, la tente V5 avec l'extension pour le bivouac fait 3,5kg alors que le hokki en version light (pas de manchon supplémentaire, 1 sardine pour tendre la tente) ne pèse que 2,3kg (si on enlève le sac de transport et le petit arceau on arrive à 2kg). Il y a aussi un autre facteur important lors du transport: le confort est fortement amélioré si la charge est proche de votre centre de gravité. L’affût hokki peut être mis directement dans le sac photo ou le sac de montagne alors que l’affût V5, par son encombrement une fois rangé, doit être fixé à l'extérieur du sac. Si vous devez transporter votre affût sur de longue distance, ce n'est pas négligeable! L’affût hokki est très compact ce qui permet de l'intégrer plus facilement dans le paysage et le rendre plus acceptable pour l'espèce photographiée. Il peut être plus facilement être caché sous les branches d'un arbres par exemple. Le système de montage de la tente est repris de la tente V5 avec un système parapluie. Il permet un montage ultra rapide de la tente (cf la fin de la vidéo) et un démontage tout aussi rapide. L’affût Hokki a un segment de moins dans l'armature ce qui facilite le rangement (pour ceux qui on déja plié une V5 ou il faut tirer le dernier segment avant de le plier). En moins de 3min la tente est montée et tendue! Evidemment au niveau du confort ce n'est pas du tout la même chose qu'un affut V5 ou la luxueuse Monal. Il n'est pas possible de se mettre assis dans l'affut, il faut impérativement être couché. Je n'ai pas encore fait de vrais cession photo dans l’affût couché, je ne peux pas vraiment vous dire s'il est possible de passer de longues heures dans l'affut. Pour avoir passer plus de 18h couché dans l’affût V5 bien au chaud dans mon sac de couchage, je pense que ça doit être faisable. La problématique lorsque l'on est couché et d'atteindre l'appareil photo situé plus haut que soit. Cela peut être douloureux pour le dos à la longue. L’affût Hokki cependant à les ouvertures pour l'appareil photo qui sont positionnées beaucoup plus bas à raz du sol. Il ne devrait pas y avoir de grosse contorsion à faire pour atteindre l'appareil photo une fois couché. Le représentant de Tragopan m'a aussi conseillé de shooter sur le coté de la tente car la position sur le coté est plus confortable (peut être mettre une veste ou le sac sous la cage thoracique pour soutenir). Je vous ferais un retour plus en détail sur le confort en affût et la position correcte à adopter. Une autre grande différence et le tapis de sol solidaire à la tente. Sur la tente V5, la partie bivouac est une extension. Le tapis de sol est fixé dans les 4 coins de la tente et peuvent avoir tendance à glisser (je rappelle que je fais mes affûts sur la neige). Avec le tapis de sol solidaire on gagne en étanchéité, pas de risque d'avoir d'infiltration d'eau par le sol! Vraiment une bonne chose pour ne pas mouiller son sac de couchage. Pour avoir mis a rude épreuve le tapis de sol sur la V5, le tissus est très résistant! L’affût étant au raz du sol il n'est pas possible d'utiliser un trépied avec colonne, il vaut mieux prendre un trépied sans colonne voir un bean bag La tente est aussi très bien ventilée avec un système de double toit qui devrait diminuer la condensation dans la tente. Il y a aussi une ouverture au niveau des pieds qui devrait permettre une bonne circulation de l'air. A confirmer par le test terrain. La place dans l’affût est très restreint pas ses faibles dimensions. On a juste la place pour mettre son sac photo, mais on a pas vraiment besoin de plus non? +

- prix: 160€ l’affût - poids: 2,6kg complet, 2,3kg avec le minimum, 2kg uniquement la tente, manchons et le toit. - encombrement plié: passe dans un grand sac à dos - encombrement monté: passe facilement inaperçu dans l’environnement - prise de vue au raz du sol - protégé contre les intempéries - camouflage réaliste - bonne ventilation par un système de double toit - tapis de sol solidaire à la tente - possibilité de dormir à l'intérieur - rapidité de montage avec l'armature parapluie - tente autoportante résistante au vent - compatible avec les accessoires des autres tentes Tragopan

-

- confort d'utilisation, obligé d'être couché - moins d'espace de stockage dans la tente pour les sacs - moins polyvalent de par le manque de liberté de hauteur pour la prise de vue - pas de petites fenêtres d'observation - un poil trop haut une fois replié, il faut un grand sac pour pouvoir y mettre la tente (ok avec le sac Tragopan) - sardine en acier relativement lourde

La suite du retour en février avec les premiers affûts de l'année pour un retour en condition réel!
Détails

Le creux du Van sous la neige

Bonjour, La sortie au Creux du Van a été réitérée cette année mais sous la neige! De superbe ambiance hivernale et une superbe ambiance avec 25 autres photographes de Suisse, France et Berlgique! J'ai ajoutée les images de cette année en début d'album avec les images du Creux du Van de l'année passée. Je vous laisse découvrir les images. http://apvl.ch/creux-du-van/
Détails

Pluvier guignard en escale

Le pluvier guignard, un oiseau discret, rare et si attachant! Il quitte ses terres en Sibérie pour aller se réfugier au chaud. Lors de son périple, il lui arrive de s'arrêter sur des terrains qui lui rappelle son pays, c'est à dire: la toundra sibérienne plate avec son herbe rase. Ce paysage peut se trouver sur certaines montagnes avec des crêtes plates dans les alpes. Après de longues années de recherche infructueuse, la chance me souris enfin. De par ses escales reculées de la civilisation et de ses zones de nidification inhabitée, le pluvier guignard peut parfois être très confient avec une présence humaine. Peut être même que c'est la première fois qu'il rencontre un bipède? Après 8ans de recherche et quelques individus très craintif, j'ai enfin l'occasion de trouver un individu particulièrement confiant qui m'a laisser prendre l'image dont je révais, une photo au grand angle du guignard montrant le paysage alpin! Cerise sur le gâteau, l'observation est accompagnée de la première neige de la saison. Sans plus tarder, voici les images:   http://apvl.ch/pluvier-guignard/   Bon visionnage
Détails

Pollution lumineuse

Bonjour, Aujourd’hui un petit article pour parler de la problématique de la pollution lumineuse. Il y a quelque temps on m’a contacté pour fournir une image illustrant la pollution lumineuse. Cette problématique me touchant beaucoup j’ai accepté et mis à disposition l’image que vous voyez ci-dessous. Il s’agit d’une image prise en novembre 2016 lors d’une sortie photo. Dans cette région la pollution est particulièrement présente. (la couleur rouge des nuages est dû à l’éclairage publique de la ville) Quesque la pollution lumineuse ? De la même manière que la pollution classique de type smog, la pollution lumineuse obstrue la visibilité. Le smog est constitué de particules solides en suspension dans l’air et la pollution lumineuse est de l’eau ou des particules en suspension visibles dû a un éclairage depuis le sol. Cet éclairage fait ressortir ces particules en suspension (un peu comme de la poussière lors d’un contre-jour) et empêche de voir au-delà ou trouble la vision. Un peu comme l'image ci-dessous. C’est à cause de ce phénomène qu’il est quasiment impossible de voir la voie lactée de nuit dans une ville. Cet éclairage nocturne nous empêche de voir ces subtiles étoiles dans le ciel. Pour observer la voie lactée en plus d’avoir un ciel dégagé et une lune absente il faut trouver une zone avec peu de pollution lumineuse (il existe des cartes interactives pour cela). Ainsi vous pourrez observer le centre de notre galaxie.   On peut tous contribuer à diminuer cette pollution nocturne. Je ne vais pas citer ici toutes les actions qui peuvent être entreprises, je vous invite à aller voir ce site qui l’explique très bien : darksky.ch Il faut tenter de réduire au minimum nos éclairages et aussi les utiliser de la manière la plus efficace possible. Diriger les sources lumineuses pour ne pas éclairer le ciel ou plus que nécessaire Éclairer de manière adaptée, éclaire plus que nécessaire ne fera que nous éblouir. Ne pas laisser les lumières inutilement allumées Je ne dis pas ça de manière égoïste pour pouvoir mieux photographier la voie lactée, je vous rassure ;) Un éclairage mieux géré permet d’avoir un sommeil plus sain, dérange moins les animaux et les végétaux conservent leur rythme métabolique naturel. Si vous n’êtes toujours pas convaincu, un éclairage adapté réduit aussi drastiquement les factures d'électricité ;) Merci encore à darksky.ch pour leur travail de prévention ! Faisons-en sorte que les gens prennent conscience du problème et peut être qu’un jour il y aura moins d’éclairage public au milieu de la nuit (ou de manière plus intelligente) et que l’on mettra un peu moins de guirlande durant les fêtes. A bon entendeur.
Détails

Affût tétras lyre

Bonjour, Une espèce typique de nos contrées montagneuses, le tétras lyre est un oiseau discret durant une grande partie de l'année. En hiver la nourriture se fait rare, le tétras lyre est alors très sensible aux dérangements (promeneurs, skieurs par exemple) car son alimentation peut riche en calorie (des épines de sapin/arolle) lui donne peut de réserve de graisse. C'est lors de la fonte des neiges, lorsque les bourgeons de mélèze poussent que les tétras se montrent pour épater les femelles plus discrètes. Les pariades sont des événements clefs pour le future de l'espèce. Afin d'éviter un impacte néfaste il est obligatoire d'utiliser un affût pour les observer/photographier sans dérangement. Toutes les images ci-dessous ont été prises en affût et avec les précautions nécessaires Bon visionnage: http://apvl.ch/tetras  
Détails

cascades du Jura

Bonjour,   Par ce beau weekend, je suis parti dans le Jura Français pour immortaliser quelques cascades.  Je profite donc de l'occasion pour faire un petit article montrant quelques images de ces cours d'eau. Cet effet de filé sur l'eau est obtenu en prenant la photo durant 10 à 30 secondes.    
Détails